Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Superbe mascarade !

     

    30-cop21_0.jpg

    Combien va nous coûter l'organisation de cette COP 21 dont l'instigateur annonçait le probable échec avant que cela commence ? … Prudent le pingouin ! En fait, non - timoré comme d'habitude quand il ne s'agit pas d'envoyer d'autres que lui au casse-pipe.

    Et pendant ce temps là, le chômage continue sa progression, les sans abris sont de plus en plus nombreux, bref tout va de mal en pis.  On assigne les écolos à résidence pas tous évidemment car certains hier ont prouvé le contraire en manifestant pour le moins vigoureusement mais était-ce bien des écolos ? Des provocateurs plutôt, très utiles pour réprimer une manifestation interdite. La démarche est classique.

     

    Repression.jpg

    J'ai entendu depuis des commentaires hallucinants tels que " on a profané la place de la République " or ce lieu a toujours été l'endroit où se déroulent les manifestations, le symbole même de la contestation, c'est historique. Scandale : ils ont osé balancer quelques bougies sur le casque des CRS ! Les commentaires sont aussi indignés que si une bataille d'hosties avait eu lieu dans l'enceinte de Notre-Dame …

    Dans le même temps on préconise l'exhibition du drapeau tricolore aux fenêtres alors que les mêmes ont fait entrer Jean Zay au Panthéon, ce dernier ayant pourtant traité le drapeau national de " torche-cul " Mais de qui se moque t'on ? … 

    Ils sont quinze cent mille qui sont morts pour cette saloperie-là.
    Quinze cent mille dans mon pays, Quinze millions dans tous les pays.
    Quinze cent mille morts, mon Dieu !
    Quinze cent mille hommes morts pour cette saloperie tricolore…
    Quinze cent mille dont chacun avait une mère, une maîtresse,
    Des enfants, une maison, une vie un espoir, un cœur…
    Qu’est-ce que c’est que cette loque pour laquelle ils sont morts ?
    Quinze cent mille morts, mon Dieu !
    Quinze cent mille morts pour cette saloperie.
    Quinze cent mille éventrés, déchiquetés,

    Anéantis dans le fumier d’un champ de bataille,
    Quinze cent mille qui n’entendront plus JAMAIS,
    Que leurs amours ne reverront plus JAMAIS.
    Quinze cent mille pourris dans quelques cimetières
    Sans planches et sans prières…
    Est-ce que vous ne voyez pas comme ils étaient beaux, résolus, heureux
    De vivre, comme leurs regards brillaient, comme leurs femmes les aimaient ?
    Ils ne sont plus que des pourritures…
    Pour cette immonde petite guenille !
    Terrible morceau de drap coulé à ta hampe, je te hais férocement,
    Oui, je te hais dans l’âme, je te hais pour toutes les misères que tu représentes
    Je te hais au nom des squelettes… Ils étaient Quinze cent mille
    Je te hais pour tous ceux qui te saluent,
    Je te hais a cause des peigne-culs, des couillons, des putains,
    Qui traînent dans la boue leur chapeau devant ton ombre,
    Je hais en toi toute la vieille oppression séculaire, le dieu bestial,
    Le défi aux hommes que nous ne savons pas être.
    Je hais tes sales couleurs, le rouge de leur sang, le sang bleu que tu voles au ciel,
    Le blanc livide de tes remords.

    Laisse-moi, ignoble symbole, pleurer tout seul, pleurer à grand coup
    Les quinze cent mille jeunes hommes qui sont morts.
    Et n’oublie pas, malgré tes généraux, ton fer doré et tes victoires,
    Que tu es pour moi de la race vile des torche-culs.

    Le Drapeau, 1924 : Jean Zay

    Tous les symboles (ou presque) sont inversés par ce gouvernement de fantoches qui nous mène droit dans le mur. Le français moyen (euphémisme) attend tranquillement les prochaines élections où comme d'habitude il fera n'importe quoi et ça repartira pour un tour : exactement comme avant.

    " On prend les mêmes et on recommence " c'est le vœu des concernés qui feront tout pour cela.

    S. @

  • ça, c'était AVANT ! ... ( il y a très, très, très longtemps )

     

    J'en connais qui se retourneraient dans leur tombe s'ils pouvaient voir ce qui se passe actuellement ! 

  • Restez chez vous, bien au chaud !

    cat-fun-25.jpg

    Avec une pensée bien plus que compatissante pour ceux qui pour des raisons diverses n'ont plus de toit au dessus de leur tête, ne savent plus où aller ...